3 janvier 2020

Le prix au m2 à Lyon atteint des sommets

Nous venons de quitter 2019 et il est déjà temps pour nous de faire un bilan de l’évolution du prix au m2 dans la capitale des Gaules.

Le moins que l’on puisse dire est que l’année 2019 n’aura pas marqué l’arrêt de l’inflation des prix de l’immobilier dans l’hexagone, et encore moins à Lyon.

Au 1 Janvier 2020 le prix moyen au m2 à Lyon pour les appartements anciens atteint 4 694€ , tous arrondissements confondus.

  • Lyon 1er prix moyen au m2 : 5 290 €
  • Lyon 2ème prix moyen au m2 : 6 000 €
  • Lyon 3ème prix moyen au m2 : 4 530 €
  • Lyon 4ème prix moyen au m2 : 5 000 €
  • Lyon 5ème prix moyen au m2 : 4 020 €
  • Lyon 6ème prix moyen au m2 : 5 800 €
  • Lyon 7ème prix moyen au m2 : 4 440 €
  • Lyon 8ème prix moyen au m2 : 3 690 €
  • Lyon 9ème prix moyen au m2 : 3 690 €

 

Il est vrai que l’ensemble des arrondissements sont concernés par cette tendance haussière. Il existe cependant des disparités entre eux, avec le très chic et prisé 2nd arrondissement à 6 000€ du m2 et un 8ème arrondissement à 3 690€ du m2.

C’est d’ailleurs au sein même de ce 8ème arrondissement que l’on trouve les plus grands écarts, entre un prix au m2 légèrement supérieur à 2 300€ dans le quartier des « États-Unis », et un prix flirtant avec les 4 500€ du m2 dans le quartier de Monplaisir.

 

Evolution du prix au m2 de l’immobilier de janvier 2019 à 2020

 

 

2020 année d’élections municipales…

Le marché de l’immobilier lyonnais est très haut car la ville attire beaucoup, grâce à son cadre et à sa qualité de vie. Son dynamisme économique est aussi une des clés de ce développement, avec de nombreuses sociétés présentes entre Rhône et Saône.

Mais cette inflation des prix est surtout dictée par la situation entre l’offre et la demande ; « Aujourd’hui on se retrouve avec 3 biens à vendre pour 100 acheteurs » nous explique François agent immobilier dans le 6ème arrondissement.

Une demande très forte avec une offre limitée, les prix ne peuvent que monter. D’autant plus que les taux d’intérêt très bas, encouragent les particuliers à vouloir devenir propriétaire et surtout à augmenter leur enveloppe d’achat.

Le 22 mars 2020 devrait signer la fin des élections municipales avec pour certaines ville et communes de nouveaux maires et pour d’autres des réélections des maires sortants. Quoi qu’il arrive cette date est attendu avec impatiente par bon nombre de prometteur immobilier, car comme on le sait ces périodes d’élection gèle légèrement les délivrances de permis de construire.

Potentiellement de nouveaux projets de construction neuves pourraient voir le jour et permettre de rééquilibrer cette balance entre offre et demande notamment à Lyon.

Mais avec 10 000 habitants supplémentaire chaque année, et avec une sociologie en pleine mutation (les cadres remplaçant les ouvriers), la Métropole Lyonnaise devrait compter plus de 1,5 millions d’habitants dans les 10 prochaines années. Pas sur que le neuf suffise à répondre à une demande qui devrait augmenter de près de 5 000 logements par an.