2 janvier 2019

 

 

 

 

Vous êtes sur le point de vendre votre logement, et vous avez décidé de passer par un professionnel de l’immobilier ? Vous avez raison !

Oui mais alors, comment être sûr de choisir le bon partenaire ?

Nidyoo vous éclaire sur les points à ne pas négliger.

 

Proximité du partenaire immobilier

Opter pour un professionnel se situant à proximité du lieu de vente présente plusieurs avantages importants. 

Tout d’abord la connaissance du marché local et des transactions réalisées récemment dans votre quartier. En effet il est préférable de bien connaitre l’environnement pour déterminer un prix de vente juste et cohérent.

De plus cette proximité jouera sur la promptitude de l’agence choisie, car si cette dernière se situe à 20Km du logement à vendre, elle sera moins réactive dans les délais de visites avec les acheteurs potentiels. 

Enfin plus votre agence se situera loin de votre logement, moins elle aura d’acheteurs potentiels qualifiés. Les possibles acquéreurs se renseignent auprès des agences situées sur les communes sélectionnées pour leur futur achat. Un exemple simple, vous ne pousserez pas la porte d’une agence de Lyon pour acheter un bien à Bourg en Bresse.

 

Réseau ou agence indépendante ?

Vous ne devez certainement pas manquer d’agences immobilières autour de chez vous, certaines affiliées à de grands réseaux et d’autres indépendantes. Elles ont chacunes leurs points forts. 

Faire confiance à un réseau national ou régional, permet de bénéficier de leurs bases de données très fournies, et de leurs moyens de communication très importants.

Ce n’est pas pour autant qu’il faut négliger les acteurs locaux indépendants. Ils ont pour la plupart une grande connaissance du marché local, et possède un réseau de proximité intéressant et très utile lorsqu’il s’agit de vendre un logement.

L’élément important à prendre en compte réside dans la notoriété locale de l’agence, et les avis des personnes ayant déjà travaillé avec elle.

La recommandation est souvent un bon indicateur.

 

Quel Mandat choisir ?

Le mandat simple permet au propriétaire de confier la vente de son bien à plusieurs professionnels. Un des inconvénients de ce type de mandat, est que le bien peut se retrouver en vente à différents prix selon les commissions prises par les agences. Attention les acquéreurs potentiels peuvent associer cela à une difficulté à vendre le logement. 

Ce mandat vous permet notamment de vendre votre propriété par vous-même, sans avoir à verser de contrepartie à l’agence.

Le mandat exclusif confie à un seul professionnel la mise en vente du bien. Il est valable pour une durée de 3 mois renouvelable par tacite reconduction. Il peut être dénoncé au bout de ce délai à n’importe quel moment, avec un préavis de quinze jours. Il est important de signaler qu’avec un mandat exclusif, si vous vendez votre logement par vous-même, vous devrez obligatoirement verser une commission à l’agence responsable du bien. 

Ce mandat comporte également des avantages. Il permet de n’avoir qu’un seul interlocuteur et de n’afficher qu’un seul prix. L’agence choisie étant seule sur la vente, elle priorisera votre bien dans ces démarches commerciales, car elle est assurée d’être rémunéré à l’inverse du mandat simple. 

Le mandat semi-exclusif est un compromis entre les deux mandats précédents, le semi-exclusif permet de confier le bien à une seule agence, comme avec un mandat exclusif, tout en gardant la main sur la vente. Autrement dit, si le propriétaire vend son bien lui-même, aucune commission ne sera due à l’agence.

 

Taux des frais d’agence

Qui dit confier la vente de son bien à une agence immobilière, dit forcément frais d’agences.

Alors comment s’y retrouver lorsque les taux varient du simple au triple ?

Avant toute chose, il faut rappeler que les commissions perçues par les agences immobilières lors de la vente d’un bien sont indispensables.

Elles représentent la rémunération globale du service effectué pour la vente d’un logement. Il est également bon de préciser que les agents immobiliers ne perçoivent la commission, que lorsque le bien est vendu. 

Avant cela toutes les démarches (estimation, prospection, recherche d’acheteurs, constitution du dossier, mise en avant du bien, visite, négociation avec les acquéreurs potentiels, etc.…), ne sont pas rétribuées.

Une fois ce constat effectué, il est important d’éplucher avec attention les taux des différents acteurs. Analysez l’ensemble des services proposées par l’agence, et mettez-les en lien avec votre logement.

Certains vous justifieront des taux plus importants, en vous annonçant être capables de vendre plus cher que le prix marché. Un conseil évitez ce genre de prestataire, il ne cherche qu’a signer des mandats et votre vente ne sera jamais une priorité.